Valbonne : Christophe Etoré donne sur Facebook sa "vérité sur Open Sky"

C'est un projet qui divise la technopole. Dans sa page de campagne Etoré 2020 sur Facebook, l'actuel maire de Valbonne et candidat aux prochaines municipales donne sa position sur le dossier Open Sky : ne pas signer les promesses de vente au promoteur sans avoir rediscuté avec lui d'une redéfinition du projet en y associant les habitants et les entreprises. Tout un programme.

Open Sky maquette

C'était prévisible, le projet Open Sky, à l'entrée de Sophia Antipolis sur les terres de Valbonne allait être un enjeu de la campagne des municipales. La construction d'un ensemble immobilier de l'ordre de 100.000 m2 avec un programme de commerce certes revenu à la baisse (il est passé de 60.000 à 40.000 m2) divise la population ainsi que les Sophipolitains qui, ne vivent pas à Sophia, mais y travaillent et sont confrontés matin et soir aux difficultés croissantes de circulation.

La donne a changé avec Polygone et l'extension de Cap3000

Tous ont aussi pu lire ou liront avec attention le point qu'a fait sur le sujet Christophe Etoré, l'actuel maire depuis la démission de Marc Daunis pour cumul de mandat, et candidat 2020 à la mairie de Valbonne. Christophe Etoré avait déjà évoqué la question lors de l'inauguration de sa permanence à la mi-décembre. Il avait avancé l'idée d'une révision du projet "Open Sky" en précisant toutefois bien "dans la mesure du possible car nous sommes enchaînés". Car de lourdes, très lourdes pénalités (il est question de 80 à 100 millions d'euros) pourraient être infligées à la ville si elle voulait annuler des permis de construire déjà accordés.

Dans cette intervention sur Facebook titrée "La vérité sur Open Sky" Christophe Etoré précise sa position. En résumé : la donne a changé. Quand l'opération a été envisagée il y a dix ans il n'y avait ni l'extension de Cap3000, ni l'arrivée de Polygone. Aussi aujourd'hui, il s'agit de ne pas signer la vente des terrains à la Compagnie de Phalsbourg, le promoteur du projet, sans avoir réétudié le projet avec lui en invitant à la table les habitants, les commerçants et les entreprises.

"La vérité sur Open Sky"

Christophe EtoréVoici son texte.

"Ce projet ne convient plus à notre commune ni à l’attente de ses habitants. Il faudrait être sourd à tous les arguments avancés, à toutes ces voix qui s’élèvent contre ce projet pour ne pas en convenir : augmentation de la congestion automobile, bétonisation de la forêt, changement de l’image de Valbonne Sophia Antipolis avec un centre commercial pouvant détruire nos commerces, mauvaise qualité de l’air pour des familles pouvant venir y habiter et absence d’écoles, de services publics… augmentant les déplacements en voiture.

J’ai reçu longuement les différentes associations qui ont pris position contre ce projet. J’ai aussi discuté avec la Compagnie de Phalsbourg en tant que maire.

La meilleure décision à prendre aujourd’hui est de stopper le projet Open Sky. Aucun commerce et aucun logement ne doivent être construits sur ce site.

Cependant, la commune de Valbonne n’a pas toutes les clés en main. Depuis le 1er janvier 2017, la compétence en matière de zone d’activité économiques (commerces, bureaux, etc.) a été transférée à la CASA. De plus, le sénateur Marc Daunis a signé une promesse de vente de 6,2 hectares de terrains à la compagnie de Phalsbourg en 2012, sans aucune clause de sortie ! J’ai refusé jusqu’à présent la réalisation de cette vente malgré les pressions répétées de la Compagnie de Phalsbourg.

Nous souhaitons redéfinir le projet d’aménagement des Clausonnes, avec toutes les parties prenantes, et je m’engage à poursuivre les négociations avec la CASA et avec la Compagnie de Phalsbourg en associant les habitants et leurs associations afin d’aboutir à un nouveau projet viable, durable et acceptable par tous."

Tags