Sophia : la disparition d'Adrien Meisch, diplomate hors pair et musicien accompli

Adrien Meisch

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès d'Adrien Meisch à l'âge de 90 ans. Marié à Candace Johnson et résidant à Vallauris, cet ancien ambassadeur du Luxembourg était resté actif dans la technopole et plus particulièrement dans l'association SBA (Sophia Business Angels). Son épouse Candace, évoque son parcours et sa personnalité mieux que quiconque. "Mon mari s’est avéré être un diplomate hors pair et un musicien accompli", souligne-t-elle.

"Il a été nommé ambassadeur à Moscou une première fois pendant la guerre froide et une seconde fois après. Il a occupé cette fonction pendant 10 ans aux États-Unis, pendant 13 ans en Allemagne à l’époque de la chute du mur de Berlin et il a négocié les relations diplomatiques entre le Luxembourg et la Chine. Parmi ses nombreuses interventions diplomatiques figure son implication décisive dans la libération des otages américains en Iran et l’obtention du Prix Charlemagne pour le peuple luxembourgeois. Il misait sur la musique et l’art pour engager les discussions diplomatiques et les pourparlers de paix entre les nations, que ce soit entre la Russie et les États-Unis, la Chine et l’Union Européenne, l’Allemagne et l’Europe de l’Est."

"Il croyait fermement au pouvoir de la musique et de la culture pour apporter l’harmonie, la paix et le changement. C’est ainsi qu’il a aidé Slava Rostropovitch à rapprocher l’Ouest et l’Est, qu’il a aidé le Luxembourg à créer la nouvelle Philharmonie, qui est devenue un phare pour tous les événements culturels du monde entier, et qu’il a aidé son pays à se doter d’un musée d’art contemporain de premier rang conçu par I.M Pei, exposant des œuvres d’art venant du monde entier. Il a travaillé sans relâche pour faire du Festival de Musique d’Echternach et du Festival de Musique d’Orgue de Dudelange des événements majeurs, attirant chaque année des milliers de visiteurs." Autant de projets qu'il avait développés dans un livre de mémoire assorti de multiples anecdoctes qui éclairent la grande histoire de la dernière moitié du XXème siècle : "Adrien Meisch A life in Diplomacy and Music: Memoirs of an Ambassador, A Call for Peace and Harmony."

Quant à ses amis, ils décrivent Adrien Meisch comme "la quintessence d’un homme", "un vrai ami", "un musicien accompli ", "un érudit éternellement curieux", "un amoureux de tout ce qui est beau et 
vrai ". C'est ainsi qu'ils l'avaient décrit quand, revenu de l'hôpital le 8 février dernier avant d'y retourner le 2 mars, une fête avait été organisé dans la maison de Vallauris pour son retour et qu'il avait été demandé aux invités de le caractériser en un ou deux mots.