Parfumerie grassoise : Tournaire se renforce dans les produits naturels

L'entreprise grassoise emblématique de l'industrie du parfum annonce la séparation juridique de ses activités équipement et emballage, ainsi que le lancement de "hall pilote", une plateforme de validation des procédés de traitement des matières premières naturelles, mise à disposition de la communauté. Dans cette nouvelle page qui s'ouvre pour Tournaire, un objectif : renforcer sa position de leader dans les produits naturels.

Tournaire illustration

Société "historique" de l'industrie grassoise du parfum (elle est née en 1833!), Tournaire vient de faire une double annonce. La première tient dans le lancement de "Hall Pilote", une plateforme unique de validation des procédés de traitement des matières premières naturelles. La seconde dans la séparation de ses deux activités principales (équipement et emballage) dans le but de les rendre plus autonomes et d'engager ainsi une nouvelle phase de développement.

Une plateforme pour les essais "semi industriels"

La première annonce, celle du lancement d'un "hall pilote", intéresse les industriels du parfum et tout particulièrement les startup et petites sociétés innovantes. Il s'agit de mettre à disposition des petites structures la plateforme d'expertise technologique que Tournaire a su créer à Grasse au fil des ans pour ses grands clients. Baptisée "hall pilote", elle sera inaugurée début juillet 2020 et permettra à chaque acteur du marché du naturel de valider ses procédés et de réduire son temps d’accès au marché.

Elle servira ainsi d'atelier de test, de démonstration de technologies, et permettra d’effectuer des essais semi-industriels : optimiser et valider des procédés, effectuer des opérations de R&D et à travers des essais pilotes spécifiques sur mesure, anticiper (en amont des nouvelles réglementations) les solutions d’industrialisation de traitements adaptées aux exigences liées aux matières premières naturelles. Globalement, cette nouvelle plateforme a pour vocation de rendre accessible l’utilisation de tous les procédés de traitement des matières premières naturelles.

Au service de l'innovation dans les produits naturels

Luc Tournaire
Luc Tournaire (Photo DR)

Pour le président du Directoire, Luc Tournaire, l'un des pionniers de l'économie de la fonctionnalité sur la Côte, il s'agit d'offrir un nouveau service. "Nous constatons depuis quelque temps une forte émergence des produits "naturels". Sur ce créneau, des startups se sont montées et découvrent des molécules sans avoir encore de base industrielle. Elles arrivent avec une matière première mais ont besoin de la tester. C'est ce que va permettre le "hall pilote" ouvert à tout le monde et sans engagement."

Directeur des Opérations, Franck Bardini, précise la démarche. "Cette plateforme est une première. Elle va permettre d’intégrer en un seul lieu, l’ensemble des procédés de transformation des matières naturelles : distillation, distillation moléculaire, rectification, extraction, extraction subcritique, sans solvant, co2, ultrason, micro -onde, etc."

"Véritable plateforme d’accélération de la recherche, le hall pilote doit permettre à nos clients de réduire les temps de mise sur le marché en testant plus rapidement la production de nouveaux produits et d’en prévoir finement l’industrialisation. C’est une offre innovante et unique qui permettra à Tournaire, en transformant son business modèle, d’accroître ses parts de marché sur le segment du naturel en très forte croissance".

Les activités emballage et équipement séparées

La seconde annonce concerne une séparation des activités emballage et équipement. L'activité emballage s’adresse au marché du naturel dans lequel Tournaire veut renforcer sa position de leader (le hall pilote doit y participer). Mais également à tous les secteurs de la chimie de spécialités auxquels la société offre des solutions optimales de protection et mobilité en sécurité des matières sensibles.

La création de SAS Tournaire Equipement, filiale à 100% de Tournaire SA, introduit une séparation juridique des deux activités. Elle autorisera entre autres des partenariats industriels structurants sur ce créneau de l'équipement où une taille critique (10 à 12 millions d'euros de CA annuel) est nécessaire. Elle soutiendra ainsi "la stratégie de développement de chacune de nos deux branches, équipement et emballage, en leur permettant d’être juridiquement autonomes".

"Cette autonomisation de l’activité et le lancement de "hall pilote" vont permettre d’intégrer de nouveaux produits, de nouvelles technologies et de nouveaux services" ajoute Luc Tournaire. "Ce seront autant d’opportunités de développer de forts partenariats industriels complémentaires pour toujours mieux répondre aux attentes du marché". Une nouvelle page qui s'ouvre dans l'histoire d'une entreprise emblématique bientôt bicentenaire.

 

Un des grands acteurs de la parfumerie grassoise

Tournaire emploie 300 personnes sur les sites de Grasse, de Chalon sur Saône et au Vietnam et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros (dont 65% à l’international).