Jeanick Brisswalter, premier président de la nouvelle Université Côte d’Azur

C'est désormais officiel : Jeanick Brisswalter, 60 ans, spécialiste d'ergonomie sportive, de neuroscience et de psychophysiologie, a été élu hier à présidence de l'Université Côte d'Azur née le 1er janvier 2020. Son mandat est placé dans la dynamique du projet Idex UCA Jedi, qui positionne UCA comme un acteur majeur du territoire azuréen et une université reconnue à l'échelle internationale.

Jeanick Brisswalter

Au sortir des élections qui avaient eu lieu le 3 décembre dernier, il n'y avait plus guère de suspense, hier, pour l'élection du nouveau président d'Université Côte d'Azur : la liste que portait Jeanick Brisswalter, vice-président en charge de la recherche, l'avait emportée et ce dernier était le seul candidat à la présidence. Mais désormais, c'est officiel : cet universitaire, spécialiste d'ergonomie sportive, de neuroscience et de psychophysiologie, prend la présidence de la toute nouvelle Université Côte d'Azur. Une université d'un nouveau type qui, au 1er janvier 2020 s'est substituée à l'Université Nice Sophia et à la ComUE (Communauté d'Universités et d'Etablissements) et intègre maintenant des acteurs majeurs de la recherche et de l'enseignement supérieur. (Jeanick Brisswalter. Photo Service Communication-Université Côte d'Azur)

Jeanick Brisswalter, 60 ans, a été en effet élu hier, jeudi 9 janvier, président d'Université Côte d'Azur par le conseil d’administration par 31 voix sur 38 (7 abstentions). Il prend le relais de Jean-Marc Gambaudo qui à la tête de la ComUE avait préparé la naissance d'UCA. Ce sera le premier président de la nouvelle université azuréenne. Celle du nouveau millénaire qui marque une étape décisive dans la construction d’une université intégrée reconnue internationalement, intensive en recherche, participant à la dynamique de croissance de son territoire.

Les quatre piliers du mandat du nouveau président

Son mandat de président est-il expliqué, le place dans la dynamique impulsée par le projet Idex UCA Jedi, positionnant Université Côte d'Azur comme un acteur majeur du territoire azuréen et une université reconnue à l'échelle internationale portant au meilleur niveau la réalisation de l'ensemble de ses missions.

La politique qui sera mise en place reposera sur 4 piliers principaux, bien dans la ligne de ces dernières années avec la ComUE :

  1. Renforcer les liens entre la  recherche, l'innovation et la valorisation, afin de développer le potentiel scientifique d’Université Côte d’Azur, qui repose sur l’excellence disciplinaire, la transdisciplinarité et l’innovation.

  2. Positionner  Université Côte d’Azur comme un acteur majeur du développement du territoire azuréen en lien fort avec l’écosystème local, national et international. 

  3. Promouvoir une formation d’excellence pour  les étudiant.e.s et les professionnel.le.s, afin leur fournir les connaissances et compétences dont ils ont besoin pour être des acteurs de la résolution des problématiques complexes du monde actuel

  4. Développer la vie universitaire, dans le nouveau périmètre d’Université Côte d’azur, en vue d’améliorer les conditions de travail et la vie dans les campus, de dynamiser cette dernière par la culture et le sport,  de (re)valoriser le patrimoine et de promouvoir toutes  les actions qui permettent aux différents acteurs de la communauté universitaire de s’engager dans leur métier et de s’y épanouir.

Jeanick Brisswalter s'entourera d'une équipe de vice-présidents et chargés de missions qui vont être nommés dans les jours qui viennent.

La bio de Jeanick Brisswalter

Jeanick Brisswalter est professeur des universités depuis 1996.  Après un doctorat en physiologie au laboratoire de physiologie des adaptations de Paris V, spécialiste de physiologie de l’exercice appliquée au sport de haut niveau, il débute  sa carrière comme chercheur à la mission recherche de l’Institut National du Sport de l’Expertise et de la Performance (INSEP). Ensuite, il intègre l’université  à l’Université́ de Poitiers en 1994 ; puis l’Université́ de Toulon en 1999, où il dirige le laboratoire d’ergonomie sportive, avant de rejoindre l’Université́ Nice Sophia Antipolis en 2010 où il crée et dirige le Laboratoire "Motricité Humaine, Expertise Sport Santé" (LAMHESS).

Ses travaux de recherche se sont intéressés à la gestion des substrats lors de l’exercice et les relations avec le fonctionnement cérébral en application avec le sport de haut niveau de performance ou le vieillissement. Il a publié de nombreux articles internationaux dans les champs de la physiologie de l’exercice, des neurosciences et de la psychophysiologie. Il est expert de plusieurs organismes et comités d’évaluation nationaux et internationaux dans les domaines des sciences de la vie et de la santé, de santé publique et des sciences du sport.

Il a été Doyen de la Faculté des Sciences du Sport de 2014 à 2016, date à laquelle il prend la responsabilité de Vice-Président de la commission recherche de l’université Nice Sophia Antipolis et Vice président Recherche de la CoMue Université Côte d’Azur.


Tags