Coronavirus : l'Italie dans une spirale mortelle (793 décès en 24h)

Alors que nous sommes tous désormais en confinement en France et dans une bonne partie de l'Europe, les bilans quotidiens du coronavirus n'ont pas de quoi nous rassurer. En France, le point donné hier peu après 19 heures fait état de 112 nouveaux décès (portant le total de morts depuis le début à 562) et de 1.847 cas d'infection supplémentaires. Le total des cas déclarés s'établit désormais à 14.459 cas confirmés (l'estimation des autorités de la santé va plutôt de 30 à 90.000 personnes porteuses du coronavirus) avec 6.172 hospitalisations et, chiffre encore plus crucial, 1.525 réanimations.

Mais si l'on regarde du côté de notre voisin italien, dont la courbe pandémique aurait dix jours d'avance sur la nôtre, il y de quoi s'effrayer et à inciter l'ensemble de la population à respecter strictement les consignes de confinement et de protection individuelle. L'Italie est engagée dans une spirale mortelle avec 793 morts en 24 heures faisant d'elle le pays le plus meurtrie par la pandémie avec 4.825 décès (3.255 en Chine second pays le plus touché). Un bilan italien qui, surtout, monte crescendo de jour en jour et semble hélas ne pas avoir atteint le pic en dépit des mesures prises depuis une dizaine de jours  : hier, le nombre de cas est passé à près de 50.000 (47.021) en hausse de 13,6% sur 24 heures!

L'Espagne suit la même progression mortelle avec 324 morts dans la journée d'hier samedi (+32% et un total de 1.326 morts) tandis que le nombre de cas déclaré a progressé de près de 25%. Il est passé de 19.900 à 24.926. Là aussi, un autre exemple qui doit nous pousser à respecter à la lettre un confinement pénible sous le soleil du printemps.

Dans l'ensemble du monde, la barre des 300.000 cas d'infection a désormais été dépassée avec plus de 13.000 décès. La catastrophe sanitaire s'amplifie essentiellement en Europe pour l'instant, et l'on n'en voit à cette heure guère le bout alors que la pandémie commence à monter aux Etats-Unis et à poindre en Afrique.

Étiquettes