Changement climatique: UCA et Monaco créent un Laboratoire International Associé

Création du Laboratoire International Associé

Faire collaborer les laboratoires d'Université Côte d'Azur avec ceux de la Principauté dans les domaines de la biologie, des impacts du changement climatique et des sciences humaines: c'est l'objectif de la création du Laboratoire International Associé (LIA). Elle a fait l'objet d'une convention conclue pour 5 ans, signée le 3 février entre UCA et le Centre scientifique de Monaco. Le LIA vise à explorer la "réponse des organismes et populations face au stress environnemental". En plus clair, face au réchauffement climatique en cours, anticiper ce qui va changer et trouver des solutions pour la population.(Photo UCA : les signataires de la convention à Monaco).

Etudier l'impact des modifications environnementales

La convention va permettre d'abord de consolider les synergies existantes, d'en créer de nouvelles et d'assurer une transdisciplinarité avec des disciplines de biologie marine, biologie polaire, biologie médicale qui intégreront une approche Sciences Humaines et Sociales. Il s'agira également "de développer, dans un contexte de changement climatique, des programmes d’études de l’impact des modifications environnementales sur les organismes, les populations et les écosystèmes en y privilégiant la dimension humaine".

Troisième volet : le développement d'une recherche innovante ayant vocation à aboutir à une valorisation importante dans les domaines biotechnologique et clinique.

Les organismes et laboratoires impliqués

Côté monégasque, sont impliqués dans ce nouveau lab associé, les départements de biologie marine, de biologie polaire et de biologie médicale.

Côté UCA, sont placés dans la corbeille l'Institute for Research on Cancer and Aging (IRCAN), le laboratoire de mathématiques JA Dieudonné, le Groupe de Recherche en Droit, Economie et Gestion (GREDEG), l'Institut de Chimie de Nice (ICN), le laboratoire de physiomédecine Moléculaire (LP2M), Transporteurs, Imagerie et Radiothérapie en Oncologie - Mécanismes Biologique des Altérations du Tissu Osseux (TIRO-MATOs), le Centre de Médecine Moléculaire Méditerranéen (C3M), l'Institut de Biologie Valrose (IBV) et le laboratoire Ecoseas.

Seront également impliqués la Maison des Sciences de l'Homme et de la Société (MSHS Sud-Est) et la Maison de la Modélisation, de la Simulation et des Interactions. Au total, un sérieux potentiel de compétences pour des échanges d’enseignants-chercheurs et d’étudiants (notamment doctorants) et pour des collaborations de recherche entre les deux institutions.

Étiquettes