Cannes : le Palais des Festivals à la disposition des autorités sanitaires

Palais des Festivals Cannes Mapic 19

Ce n'est qu'un début nous assure-t-on. Aussi les perspectives de la pandémie de coronavirus s'annoncent sombres. En France, le pic n'est attendu que dans les prochaines semaines. Face à l'afflux de malades graves qui se profile, les places en réanimation, en hospitalisation et en accueil du dispositif sanitaire vont se faire de plus en plus rares. C'est pour faire face à ce qui s'avère comme un des problèmes majeurs de la pandémie, l'accueil des malades, que l'UNIMEV (Union française des métiers de l’événement) et ses gestionnaires de sites événementiels ont tenu à apporter une réponse collective. (Photo DR : le Palais des Festivals de Cannes lors du MAPIC 2019).

Ainsi, plus d’une trentaine de sites sur le territoire français se sont engagés à ouvrir leurs espaces pour les besoins des autorités sanitaires dont le Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule, le Palais des Victoires et le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes. Un symbole dans cette "guerre" déclarée au coronavirus. Les mairies de Cannes et Mandelieu-la-Napoule se sont en effet mobilisées aux côtés d’autres villes pour proposer leur aide et leur soutien dans la gestion de cette crise et cela "malgré l’extrême précarité dans laquelle la filière est plongée."

Les gestionnaires de lieux se tiennent, sur demande administrative, à disposition pour fixer les modalités de réouverture. "Depuis plusieurs semaines, avec courage et obstination, toutes les équipes médicales sur tout le territoire se battent pour sauver des vies et contenir la pandémie. Il est donc évident pour nous que tous nos équipements pouvant servir cette cause puissent être utilisé si besoin" explique Sébastien Leroy, maire de Mandelieu-La Napoule.

"Notre soutien aux professionnels de santé, publics et privés, est total. La protection des populations est une priorité absolue. En parallèle, nous continuons à travailler d’arrache-pied avec les organisateurs pour maintenir un maximum d’événements sur le deuxième semestre, afin de pouvoir relancer, dès que la situation sanitaire le permettra, les emplois et l’activité économique de la filière événementielle," déclare David Lisnard, maire de Cannes.